Mesure de l'Indépendance Fonctionnelle (MIF)

But de la mesure

La Mesure de l’indépendance fonctionnelle (MIF) a été développée pour répondre aux problèmes de sensibilité et d’exhaustivité qui étaient critiqués comme problématiques avec l’Indice de Barthel (une autre mesure de l’indépendance fonctionnelle). La MIF a aussi été développée pour offrir un système de mesure uniforme pour les incapacités, basé sur la classification internationale des déficiences, incapacités et handicaps, pouvant être utilisé dans le système médical aux États-Unis (McDowell & Newell, 1996). Le niveau d’incapacité du patient indique le niveau de prise en charge requis, et les items sont cotés sur la base du niveau d’assistance requis à l’individu pour accomplir ses activités de la vie quotidienne.

La MIF évalue 6 aspects fonctionnels (Soins personnels, Contrôle des sphincters, Mobilité / Transferts, Locomotion, Communication et Comportement social), regroupés en deux Domaines (Moteur et Cognitif). Elle a été testée pour être utilisée avec des patients ayant subi un AVC, un traumatisme cranien, une lésion de la moelle épinière, la sclérose en plaques, et avec des personnes âgées participant à un programme de réadaptation à l’interne, et a été utilisée avec des enfants de 7 ans et plus.

Versions disponibles

La MIF a été développée entre 1984 et 1987 par un groupe de travail national parrainé par l’Académie américaine de médecine physique et de réadaptation, ainsi que par le Congrès américain de médecine en réadaptation, et a été publié par Keith, Granger, Hamilton et Sherwin en 1987.

Caractéristiques de la mesure

Items :
La MIF est constituée de 18 items évaluant 6 aspects fonctionnels. Les items sont séparés en 2 domaines : Moteur (13 items) et Cognitif (5 items). Les items moteurs sont basés sur les items de l’Indice de Barthel. Ces domaines sont désignés comme la MIF-moteur et la MIF-cognitif. Les items de la MIF sont répertoriés comme suit :

Domaine moteur :

  1. Soins personnels (6 items)
  • Alimentation
  • Soins de l’apparence
  • Toilette personnelle
  • Habillage – haut du corps
  • Habillage – bas du corps
  • Utilisation des toilettes
  1. Contrôle des sphincters (2 items)
  • Contrôle de la vessie
  • Contrôle des intestins
  1. Mobilité – Transferts (3 items)
  • Lit / Chaise / Fauteuil roulant
  • Toilettes
  • Bain / Douche

4.Locomotion (2 items)

  • Marche / Fauteuil roulant
  • Escaliers

Domaine cognitif:

  1. Communication (2 items)
  • Compréhension
  • Expression

6.Comportement social (3 items)

  • Interaction sociale
  • Résolution de problème
  • Mémoire

Pour la MIF-moteur, les items Alimentation, Soins de l’apparence et Contrôle des intestins et sont reconnus pour être les items les plus facile à accomplir par les patients ayant subi un AVC, tandis que les items Transfert du Bain / Douche et Locomotion (Marche / Fauteil roulant et Escaliers) sont les plus difficiles (Granger, Cotter, Hamilton, & Fiedler, 1993; Grimby, Gudjonsson, Rodhe, Sunnerhagen, Sundh, & Ostensson, 1996). Pour la MIF-cognitif, l’item Expression est le plus facile à accomplir, et l’item Résolution de problème, le plus difficile (Granger et al., 1993).

Durée :
La MIF prend entre 30-45 minutes à administrer et à coter, avec 7 minutes pour recueillir les informations démographiques.

Cotation :
Chaque item de la MIF est coté sur une échelle de Likert à 7 points, et un résultat indique la quantité d’assistance requis pour réaliser chaque item (1 = assistance totale, 7 = indépendance totale). Les évaluations sont basées sur la performance plutôt que sur la capacité et peuvent être obtenues par observation, entrevue avec le patient, entrevue par téléphone ou via les dossiers médicaux. Les développeurs de la MIF recommandent que la cote soit déterminée par consensus avec une équipe multi-disciplinaire.

Un résultat global est créé et est compris entre 18-126, où 18 représente une dépendance complète/assistance totale et 126 représente une indépendance complète.

Le résultat brut additionné peut être trompeur puisqu’il donne l’apparence d’une échelle continue. Toutefois, les intervalles entre les résultats ne sont pas égaux en terme de niveau de difficulté et ne fournissent pas plus d’information que la cote au niveau ordinal (Linacre et al., 1994). Kidd et al. (1995) suggèrent d’utiliser le résultat total comme sur une échelle d’intervalle dans laquelle les items individuels demeurent ordinaux. Granger, Deutsch et Linn (1998) ont appliqué une échelle de cotation Rasch pour transformer le résultat ordinal de la MIF en une échelle de cotation à intervalle égal pour ainsi l’utiliser dans les modèles de régression linéaire. Les sous-échelles des domaines Moteur et Cognitif peuvent aussi être calculées (Linacre, Heinemann, Wright, Granger, & Hamilton, 1994).

Équipement :
Tout le matériel dont le patient a besoin pour réaliser ses activités de la vie quotidienne.

Sous-échelles :
Il y a deux sous-échelles à la MIF : MIF-moteur et MIF-cognitif.

Formation :
La MIF doit être administrée par un évaluateur formé et certifié. Grey et Kennedy (1993) ont constaté que la MIF pourrait être complétée sous la forme d’un questionnaire autoadministré avec des patients présentant une lésion à la moelle épinière. Segal et Schall (1994) ont démontré que la MIF peut être utilisée de manière fiable par les proches aidants de patients ayant subi un AVC. Segal, Gillard et Schall (1996) ont ensuite établi que la MIF peut être utilisée de manière fiable par téléphone, avec les proches aidants de patients ayant subi un AVC (MIF total, coefficient de corrélation intraclasse (CCI) = 0.91 : MIF-moteur CCI = 0.94 ; MIF-cognitif CCI = 0.52), et les résultats ressemblent étroitement à ceux obtenus lors de l’administration en personne.

Versions alternatives de la Mesure de l’indépendance fonctionnelle
    • La Mesure de l’indépendance fonctionnelle pour enfant (WeeFIM). Cette mesure a été développée pour dépister les incapacités chez les enfants âgés entre 6 mois et 7 ans. La WeeFIM peut être administrée avec les enfants âgés de plus de 7 ans si leurs habiletés fonctionnelles sont en-deçà de celles attendues pour un enfant de 7 ans qui n’a pas d’incapacité. Il mesure l’impact des forces et difficultés développementales sur l’indépendance à la maison, à l’école et dans la communauté (Msall et al., 1994). L’échelle comporte 18 items mesurant la performance fonctionnelle dans 3 domaines : Soins personnels, Mobilité et Cognition (Uniform Data System for Medical Rehabilitation, http://www.udsmr.org/).
    • MIF modifiée à 5 niveaux. Gosman-Hedström et Blomstrand (2004) ont examiné si une MIF à 5 niveaux serait plus utile que la version habituelle à 7 niveaux dans des études de grandes populations. Ils ont utilisé des échantillons de personnes âgées survivant à un AVC et ont relevé que la MIF à 5 niveaux serait plus susceptible d’augmenter la fidélité de la MIF, sans perdre de sensibilité.
Pertinence de l’évaluation selon la clientèle

Peut être utilisé avec:
Patients de tout âge ayant subi un AVC, et peut être utilisé avec des patients ayant des conditions particulières (ex. : aphasie ou négligence).

Ne devrait pas être utilisé avec: 
Aucune restriction n’a été documentée.

Dans quelles langues la mesure est-elle disponible ?

La MIF a été traduite dans les langues suivantes :

    • Allemand
    • Italien
    • Espagnol
    • Suédois
    • Finnois
    • Portugais
    • Africains
    • Turc
    • Français
    • Perse (Farsi)