Disabilities of the Arm, Shoulder and Hand (DASH)

But de l'outil de mesure

Sous la forme d’une auto-évaluation, le questionnaire DASH (Disabilities of the Arm, Shoulder and Hand) mesure les incapacités et les symptômes des troubles musculo-squelettiques reliés à une atteinte aux membres supérieurs. Le DASH peut être utilisé pour tous les troubles articulaires ou musculo-squelettiques du membre supérieur (Hudak et al., 1996 ; Veehof et al., 2002), ce qui permet de faire des comparaisons entre les différents diagnostics du membre supérieur (Atroshi et al., 2000). Le DASH a été créé à des fins discriminatives et évaluatives (Schmitt & Di Fabio, 2004).

Le DASH démontre une validité et une sensibilité au changement face aux troubles proximaux et distaux du membre supérieur (Beaton et al., 2001). Le DASH a également démontré de meilleures propriétés clinimétriques que d’autres questionnaires concernant les incapacités de l’épaule, incluant le Simply Shoulder Test (SST), l’American Shoulder and Elbow Surgeons Standardised Shoulder assessment Form (ASES) et le Shoulder Pain and Disability Index (SPADI – Bot et al., 2004).

Versions disponibles

Le DASH a été développé par l’American Academy of Orthopedic Surgeons, le Council of the Musculoskeletal Specialty Societies et l’Institute for Work and Health. Il a été conçu pour être un instrument spécifique à une région du corps permettant de mesurer la perception du patient face à des symptômes et des incapacités associées à un trouble quelconque du membre supérieur ou des articulations (Hudak et al., 1996 ; Veehof et al., 2002).

La troisième édition du DASH a été publiée pour incorporer les dernières recherches et les nouvelles informations concernant l’usage interculturel de l’outil de mesure.

Caractéristiques de la mesure

Items :
Le DASH est constitué de 30 items qui mesurent : (a) les capacités physiques (21 items); (b) la sévérité des symptômes (5 items) et (c) les capacités sociales ou les rôles (4 items).

Capacité à faire les activités suivantes :

  1. Ouvrir un pot neuf ou fermé serré
  2. Écrire
  3. Tourner une clé
  4. Préparer un repas
  5. Ouvrir une porte lourde en poussant
  6. Placer un objet sur une tablette située au dessus de votre tête
  7. Faire de gros travaux ménagers (ex. laver les planchers ou les murs)
  8. Jardiner ou faire l’entretien du terrain
  9. Faire un lit
  10. Transporter un sac d’épicerie ou une valise
  11. Transporter un objet lourd (plus de 5 kg)
  12. Changer une ampoule située au-dessus de la tête
  13. Laver ou sécher vos cheveux avec un séchoir
  14. Laver votre dos
  15. Mettre un chandail
  16. Utiliser un couteau pour couper des aliments
  17. Activités de loisirs qui exigent peu d’efforts (ex. jouer aux cartes, tricoter)
  18. Activités de loisirs dans lesquelles votre bras, votre épaule ou votre main subit un impact (ex. golf, utiliser un marteau, tennis)
  19. Activités de loisirs durant lesquelles vous bougez votre bras librement (ex. jouer au frisbee, au badminton)
  20. Déplacement (transports)
  21. Activités sexuelles
  22. Ampleur avec laquelle les problèmes au bras, à l’épaule ou à la main ont interféré lors des activités sociales normales avec la famille, les amis, les voisins ou des groupes
  23. Ampleur avec laquelle les problèmes au bras, à l’épaule ou à la main ont nui au travail ou à d’autres activités quotidiennes

Sévérité des symptômes suivants :

  1. Douleur au bras, à l’épaule ou à la main
  2. Douleur au bras, à l’épaule ou à la main lors de la réalisation de toute activité spécifique
  3. Picotements
  4. Faiblesse
  5. Raideurs
  6. Difficultés à dormir
  7. Impacts sur l’estime de soi

Le DASH inclut aussi deux modules optionnels concernant le travail et les sports/musique qui évaluent la difficulté de l’individu à :

  1. Utiliser les techniques habituelles pour faire l’activité (Travail; sport/instrument)
  2. Pratiquer l’activité à cause de la douleur au bras, à l’épaule ou à la main
  3. Pratiquer l’activité aussi bien qu’il/elle le voudrait
  4. Pratiquer l’activité aussi longtemps qu’à l’habitude

Cotation :
La version la plus récente du DASH utilise une échelle de Likert à 5 points qui cote les difficultés de l’individu dans la semaine précédente. Des scores plus bas indiquent qu’il n’y a pas de difficultés, de limitations ou de symptômes. Les scores plus hauts indiquent une incapacité à pratiquer les tâches, de grandes difficultés à les faire ou des symptômes importants.

Items 1 à 21

1 = Pas de difficulté
2 = Difficulté légère
3 = Difficulté moyenne
4 = Difficulté sévère
5 = Incapable

Item 22

1 = Pas du tout
2 = Un peu
3 = Moyennement
4 = Beaucoup
5 = Extrêmement

Item 23

1 = Pas limité du tout
2 = Légèrement limité
3 = Moyennement limité
4 = Très limité
5 = Incapable

Items 24 à 28

1 = Aucune
2 = Légère
3 = Modérée
4 = Sévère
5 = Extrême

Modules optionnels sur le travail et les sports/musique

1 = Pas de difficulté
2 = Difficulté légère
3 = Difficulté moyenne
4 = Difficulté sévère
5 = Incapable

Le score total du DASH est calculé comme un pourcentage (0 = aucune incapacité à 100 = incapacité maximale) de la manière suivante :
 [(sommes des réponses complétées ÷ nombre de réponses complétées) – 1] x 25

Le score final pour chaque module optionnel est calculé de la manière suivante :
[Somme des réponses complétées ÷ 4) – 1] x 25

Note : Le score total du DASH ne peut pas être calculé si plus de trois items n’ont pas été répondus. Les scores totaux pour les modules optionnels ne peuvent pas être calculés si un item n’a pas été répondu. Lorsque trois items ou moins sont manquants, les réponses manquantes sont remplacées par la valeur moyenne des réponses aux autres items avant de faire la somme. Il est à noter que les versions antérieures du DASH utilisent un système de cotation différent.

Ce qu’il faut considérer avant de commencer :
Une étude menée par Ring et al. (2006) a démontré une forte corrélation entre le DASH et d’autres outils de mesure sur la dépression (Center for Epidemiologic Studies – Depression), ainsi que sur l’anxiété (Pain Anxiety Symptoms Scale), auprès d’un échantillon de 235 patients présentant des problèmes distincts de la main (ex. Syndrome du canal carpien, ténosynovite de Quervain, douleur latérale du coude, doigt à ressaut, fracture du radius distal). Plus tard, Lozano Calderon et al. (2010) ont mené une étude auprès de 516 patients ayant besoin d’une chirurgie à la main, et ont ajusté les scores du DASH selon l’influence de la dépression. Cela a mené à une diminution significative de la moyenne et de la déviation standard des scores du DASH, bien que la diminution de la déviation était petite. Malgré tout, il y a eu une grande corrélation entre le DASH et le DASH ajusté pour la dépression, ce qui indique qu’il n’y avait pas d’avantage notable à ajuster les scores du DASH pour la dépression. Comme il y a une incidence élevée de dépression parmi les patients ayant subi un AVC, la corrélation entre l’incapacité et la dépression lors de l’utilisation du DASH devrait être considérée.

Temps d’administration requis :
Le DASH prend approximativement cinq minutes à administrer avec les patients ayant des troubles musculo-squelettiques (Bot et al., 2004). L’administration aux patients ayant subi un AVC peut nécessiter plus de temps et de matériel de support.

Formation nécessaire :
Aucune formation nécessaire n’est spécifiée.

Équipement :
Aucun équipement spécifique n’est nécessaire.

Versions alternatives du DASH

Le QuickDASH est un questionnaire à 11 items qui a été développé à partir du DASH en utilisant sur une approche de rétention des concepts (Beaton et al., 2005).

Le QuickDASH comprend les items suivants:

  1. Ouvrir un pot neuf ou fermé serré
  2. Faire de gros travaux ménagers (ex. laver les planchers ou les murs)
  3. Transporter un sac d’épicerie ou une valise
  4. Laver votre dos
  5. Utiliser un couteau pour couper des aliments
  6. Activités de loisirs dans lesquelles votre bras, votre épaule ou votre main subit un impact (ex. golf, utiliser un marteau, tennis)
  7. Ampleur avec laquelle les problèmes au bras, à l’épaule ou à la main ont interféré lors des activités sociales normales avec la famille, les amis, les voisins ou des groupes
  8. Ampleur avec laquelle les problèmes au bras, à l’épaule ou à la main ont nuit au travail ou à d’autres activités quotidiennes
  9. Douleur au bras, à l’épaule ou à la main
  10. Picotements
  11. Difficultés à dormir

Le QuickDASH contient aussi les modules optionnels de travail et de sports/musique (Beaton et al., 2005). Comme le DASH, le QuickDASH utilise une échelle de Likert à 5 points et score total est calculé comme un pourcentage (0 = aucune incapacité à 100 = incapacité maximale). Au moins 10 des 11 items doivent être complétés pour un usage correct. Le QuickDASH a une fidélité test-retest, une validité et une sensibilité au changement similaires au DASH. Le QuickDASH pourrait même démontrer une meilleure précision que le DASH lors de la détection des différents degrés d’incapacité. Bien qu’il y aille une grande corrélation entre le DASH et le QuickDASH, une correspondance exacte entre les scores numériques des deux outils n’est pas garantie (Beaton et al., 2005). Dû au nombre plus petit d’items, le QuickDASH est considéré comme étant plus efficace que le DASH (Beaton et al., 2005 ; Gummesson et al., 2006). Cependant, le DASH est plus approprié que le QuickDASH lorsqu’il sert à assurer le suivi de la douleur au bras et des capacités au fil du temps chez les patients.

Clientèle cible

L’outil peut être utilisé avec :

  • Les individus avec des déficits musculo-squelettiques du membre supérieur.
  • Puisque la recherche est limitée en ce qui concerne l’acceptabilité par les patients, il peut être plus approprié d’utiliser le DASH chez les patients présentant seulement des déficits légers.

Ne devrait pas être utilisé avec :

  • N.A.
Dans quelles langues l'outil est-il disponible ?

Des traductions approuvées ont été faites dans les langages suivants

  • Affrikaans
  • Allemand
  • Anglais (Afrique du Sud)
  • Anglais (Australie)
  • Anglais (Hong Kong)
  • Arabe
  • Arménien
  • Chinois (Hong Kong)
  • Chinois (Thaïlande)
  • Cingalais (Sri Lanka)
  • Coréen
  • Danois
  • Espagnol (Argentine)
  • Espagnol (Espagne)
  • Espagnol (Puerto Rico)
  • Finnois
  • Français
  • Français canadien
  • Grec
  • Hébreu
  • Hongrois
  • Italien
  • Japonais
  • Lithuanien
  • Malais
  • Néerlandais
  • Norvégien
  • Persan (Iran)
  • Polonais
  • Portugais (Brésil)
  • Portugais (Portugal)
  • Roumain
  • Russe
  • Serbe
  • Suédois
  • Tchèque
  • Thaï
  • Turc

Les traductions sont aussi en cours dans les langues suivantes:

  • Croate
  • Espagnol (Chili)
  • Espagnol (République Dominicaine)
  • Estonien
  • Filipino
  • IsiXhosa
  • Letton
  • Malayalam
  • Slovaque
  • Ukrainien