Aides techniques

Les aides techniques et technologiques incluent des aides à la marche telle que les cannes, les marchettes et les fauteuils roulants, ainsi qu’une grande variété d’autres technologies permettant de pallier aux limitations fonctionnelles résultant des suites d’un AVC. Elles offrent des possibilités intéressantes pour réduire les incapacités résiduelles, le lent déclin fonctionnel, les coûts des soins de santé, ainsi que le fardeau des soins. Les personnes âgées ayant subi un AVC et vivant à la maison possèdent de nombreuses aides techniques (près de 16 par personne en moyenne; Mann et al., 1995).

Les aides techniques et technologiques les plus généralement adoptées après un AVC sont les aides à la marche, car l’incapacité locomotrice, définie comme des difficultés dans les activités de la vie quotidienne liées à la fonction des membres inférieurs, est l’une des premières activités quotidiennes à faire l’objet d’une rééducation (Isaacs, 1985) et peut être comptée parmi les conséquences habituelles des AVC.

Des aides techniques telles que les cannes et les marchettes sont fréquemment utilisées par les personnes atteintes d’un AVC. En effet, pour ceux qui résident à la maison après un programme de réadaptation à l’hôpital, l’endurance à la marche tend à être sensiblement réduite (Chiou & Burnett, 1985; McMurdo & Johnstone, 1995; Myers et al., 1996; Overstall et al., 1977).

Les patients qui ont subi un AVC, particulièrement ceux qui présentent une hémiplégie, ont souvent besoin d’utiliser des aides techniques comme un fauteuil roulant, des aides à la marche ou des aides techniques robotiques. La principale fonction des aides à la marche est d’augmenter la stabilité et d’améliorer l’activité musculaire. Les aides telles que les cannes servent à augmenter la base d’appui et à améliorer la mobilité des personnes qui présentent une altération de l’équilibre. Les cannes et les marchettes semblent être efficaces pour compenser le balancement postural et augmenter la participation aux activités de la vie quotidienne (Fernie et al., 1982), particulièrement chez les personnes présentant une hémiplégie (Maeda et al., 2001). Les principaux avantages de l’utilisation à court terme de fauteuils roulants pour les patients post-AVC sont le soutien du côté hémiplégique, de plus grandes améliorations fonctionnelles ainsi que de l’autonomie. L’utilisation de la robotique pour faciliter la réadaptation post-AVC des membres supérieurs attire l’attention depuis peu. Les aides robotiques sont utilisées dans la rééducation de la marche car il a été démontré que la marche avec soutien de poids corporel améliore celle-ci.

  Auteurs* : Wing Chung Chan, BSc erg; Catherine, BSc erg; Andréane Lalumière Saindon, BSc. erg; Nicol Korner-Bitensky, Ph. D OT; Geoffroy Hubert, BSc. Lic. k.

 
Évidences révisées en date du 10-12-2009

NOTE : * Les auteurs n’ont aucun intérêt financier direct dans les outils, tests ou interventions présentés dans Info-AVC.