Prévention d’un deuxième AVC

Les personnes qui ont subi un AVC ont un risque accru de problèmes cardiaques et cérébrovasculaires subséquents, y compris un deuxième AVC.

Sur la totalité des personnes qui ont subi un AVC, 14 % seront victimes d’un second AVC dans l’année qui suit et 20 % seront victimes d’un second AVC dans les deux ans qui suivent par rapport à la population générale.

Des preuves scientifiques ont récemment indiqué que la gestion du facteur de risque comportemental global pourrait améliorer la qualité de vie et réduire le risque d’un second AVC.

La gestion des facteurs de risque comprend :

  • L’éducation du patient
  • L’exercice
  • La modification du régime alimentaire
  • La gestion du stress
  • L’arrêt du tabagisme

Note : Malgré que les interventions pharmacologiques jouent un rôle important dans la prévention d’un second AVC, cette revue se concentre sur la gestion du comportement.

Auteurs* : Sabrina Godbout; Jessica Goldberger; Geneviève Dupont; Sabrina Mansour; Stéphanie Rosenthal; Valérie Robert

Évidences révisées en date du 16-12-2009

NOTE : *Les auteurs n’ont aucun intérêt financier direct dans les outils, tests ou interventions présentés dans Info-AVC.