Rééducation orientée sur la tâche – membre supérieur

La rééducation orientée sur la tâche implique la pratique de tâches réelles de la vie quotidienne (telles que marcher ou réaliser des activités domestiques) dans le but d’acquérir les habiletés requises pour les réaliser (dans un sens cohérent, flexible et efficace). Selon Wolf & Winstein (2009), ces tâches doivent contenir un certain niveau de difficulté, doivent être progressivement adaptées, et impliquer une participation active de la personne. Cette rééducation peut impliquer l’utilisation d’une aide technologique tant que la technologie permet au patient de s’impliquer activement. La rééducation orientée sur la tâche est parfois appelée entraînement ou rééducation par tâche spécifique, entraînement orienté sur le but ou pratique de tâches fonctionnelles. Il est important de distinguer cette forme de rééducation de celle qui implique la répétition de tâches spécifiques dans laquelle une tâche est habituellement divisée par ses composantes puis reconsidérée et exécutée comme une tâche globale une fois qu’un entraînement ait permis au patient de se familiariser avec l’exécution de chacune de ses composantes. La rééducation par répétition de tâches spécifiques est généralement considérée comme une approche ascendante dans laquelle il manque le but final d’acquérir une compétence. Ce module Info-AVC se concentre particulièrement sur la rééducation orientée sur la tâche des fonctions du membre supérieur.

À ce jour, douze études ont été examinées dans ce module Info-AVC (dont dix ECR de haute qualité, un ECR de qualité acceptable et une étude de type pré/post). Toutes les études incluses dans ce module répondent aux critères d’inclusion décrits ci-dessous. Veuillez noter qu’une revue Cochrane produite par French et al. (2010) a utilisé différents critères d’inclusion et de classification des résultats, de sorte que les résultats diffèrent quelque peu des nôtres.

Note : Les études ont été exclues si l’intervention ne comportait pas: 1) la pratique d’une tâche saillante et réelle de la vie quotidienne ; 2) l’adaptation progressive de la tâche au progrès du patient dans le temps ; ou 3) la participation active du patient. De plus, les études qui examinaient l’effet combiné de la rééducation orientée sur la tâche avec d’autres types d’exercices (ex. aérobiques ou musculaires), ou qui comparaient un type de rééducation orientée sur la tâche avec un autre type de rééducation orientée sur la tâche sans variation d’intensité (ex. différents types d’entraînement par feed-back ou d’entrainement à la marche) ont également été exclues.

Auteurs*: Annabel McDermott, BOccThy; Adam Kagan, BSc BA; Carole Richards, Ph. D PT ; Nicol Korner-Bitensky, Ph. D OT

Évidences révisées en date du 13-07-2014  

NOTE : * Les auteurs n’ont aucun intérêt financier direct dans les outils, tests ou interventions présentés dans Info-AVC.