Behavioral Inattention Test (BIT)

Résumé

Une recherche dans la littérature a été menée pour identifier toutes les publications pertinentes sur les propriétés psychométriques du Behavioral Inattention Test (BIT) auprès d’individus ayant subi un AVC. Cinq études ont été identifies.

Effets plancher/plafond

Aucune étude n’a relevé les effets de plancher/plafond du BIT auprès d’une population post-AVC.

Fidélité

Cohérence interne :
Aucune étude n’a examiné la cohérence interne du BIT auprès d’une population post-AVC.

Test-retest :
Wilson, Cockburn et Halligan (1987) ont examiné la fidélité test-retest du BIT auprès de 28 patients ayant subi un AVC et de 14 individus en bonne santé. Les participant ont été réévalués après une semaine. La fidélité test-retest du BIT, calculée par les coefficients de corrélation de Pearson, s’est avérée excellente (r = 0,83).

Halligan, Cockburn et Wilsom (1991) ont estimé que la fidélité test-retest s’est avérée excellente pour le BITH et le BITC (respectivement, r = 0,89 et r = 0,97).

Intra-juge :
Aucune étude n’a examiné la fidélité intra-juge du BIT auprès d’une population post-AVC.

Inter-juges :
Wilson et al. (1987) ont évalué la fidélité inter-juges du BIT auprès de 7 patients ayant subi un AVC. Les participants ont été évalués simultanément par deux évaluateurs. Un niveau d’accord de 100% a été relevé entre les évaluateurs.

Halligan et al. (1991) ont vérifié la fidélité inter-juges du sous-test habituel (BITH) et du sous-test comportemental (BITC) du BIT auprès de 13 patients ayant subi un AVC. Les participants ont été évaluée séparément mais simultanément par deux évaluateurs. La corrélation entre les moyennes des scores des évaluateurs, calculée par le coefficient de corrélation de Pearson, s’est avéré excellente (r = 0,99) pour les deux sous-tests.

Validité

Contenu :
Wilson et al. (1987) ont obtenu des informations à propos des difficultés quotidiennes des clients, afin de créer une courte batterie de tests qui incluaient des expériences du monde réel auprès de patients en phase de récupération d’un AVC. Les informations ont été obtenus à partir de cas publiés, d’observations comportementales de patients souffrant de négligence, ainsi qu’à partir de discussions avec des ergothérapeutes, des physiothérapeutes, des psychologues cliniciens et des neurologues ayant tous déjà travaillé avec des patients souffrant de négligence visuelle. La sélection finale des items a été déterminée en se basant sur les résultats d’une étude pilote.

Critère :
Concourante :
La validité concourante du BIT n’a pas été examinée auprès d’une population post-AVC.

Prédictive :
Jehkonen, Ahonen, Dastidar, Koivisto, Laippala, Vilkki et al. (2000) ont évalué, auprès de 50 clients ayant subi un AVC, si la négligence visuelle, mesurée dix jours après l’AVC, était prédictive des faibles capacités fonctionnelles 3, 6 et 12 mois après un AVC. La négligence visuelle a été mesurée avec le BIT, et les capacités fonctionnelles ont été mesurées avec le Frenchay Activities Index (FAI – Holbrook & Skilbeck, 1983). Une analyse de régression linéaire a indiqué que le BIT est un excellent prédicteur des faibles capacités fonctionnelles ; celui-ci expliquant 73%, 64% et 61% de la variance totale du FAI, respectivement à 3, 6 et 12 mois.

Halligan et al. (1991) ont analysé le pourcentage de personnes correctement classées comme ayant une négligence visuelle par le BITH et le BITC. Cette étude incluait 80 clients ayant subi un AVC. Les résultats étaient les suivants :

  • BITH
  Clients ayant une lésion au droit du cerveau (n = 26) Clients ayant une lésion au côté gauche du cerveau (n = 54)
  Sensibilité Spécificité Sensibilité Spécificité
Barrage de lignes 65% 76% 75% 96%
Barrage de lettres 77% 82% 100% 95%
Barrage d’étoiles 100% 64% 100% 77%
Copie de dessins 96% 97% 100% 91%
Bissection de lignes 65% 76% 75% 96%
Dessin représentationnel 42% 64% 0% 85%
  • BITC
  Clients ayant une lésion au droit du cerveau (n = 26) Clients ayant une lésion au côté gauche du cerveau (n = 54)
  Sensibilité Spécificité Sensibilité Spécificité
Analyse de photos 65% 76% 25% 88%
Composition de numéros de téléphone 57% 72% 25% 88%
Lecture d’un menu 65% 76% 75% 96%
Lecture d’un article 38% 64% 50% 92%
Dire l’heure 69% 78% 100% 100%
Triage de pièces de monnaies 100% 100% 100% 95%
Copie d’une adresse et d’une phrase 65% 76% 50% 92%
Lecture d’une carte géographique 46% 67% 100% 95%
Triage de cartes 54% 70% 25% 88%

Construit :
Convergente/Divergente :
Halligan et al. (1991) ont évalué la validité convergente du BIT en le comparant au Occupational Therapist Checklist et au Rivermead Activities of Daily Living Assessment (Whiting & Lincoln, 1980) auprès de 80 patients ayant subi un AVC. D’excellentes corrélations ont été relevées entre le BIT et l’Occupational Therapist Checklist (r = -0,65) ; des corrélations adéquates ont été notées entre le BIT et le Rivermead Activities of Daily Living Assessment (r = 0,55).

Hartman-Maier et Katz (1995) ont vérifié la validité convergente du sous-test comportemental du BIT en le comparant à une liste de vérification des Activités de la vie quotidienne (AVQ). Les corrélations, calculées en utilisant le coefficient de corrélation de Pearson, se sont avérées excellentes (r = 0,77).

Cassidy, Bruce, Lewis et Gray (1999) ont évalué la validité convergente du BIT en le comparant à l’Indice de Barthel (Mahoney & Barthel, 1965) auprès de 44 patients ayant subi un AVC. Les corrélations entre les deux outils de mesure se sont avérées excellentes (r = 0,64).

Groupes connus :
Halligan et al. (1991) ont étudié 80 clients ayant subi un AVC pour déterminé si le sous-test BITH était capable de distinguer les personnes ayant des négligences visuelles et celles n’en ayant pas. Les individus avec des négligences visuelles ont obtenus des résultats sur le BITH significativement moins bons que les personnes sans négligence (p < 0.001 ; calculé en utilisant le test de Kruskal-Wallis). Par conséquent, le BITH est capable de faire la distinction entre les groupes connus.

Sensibilité au changement

Aucune étude n’a relevé la sensibilité au changement du BIT auprès d’une population post-AVC.

Références
  • Albert, M. L. (1973). A simple test of visual neglect. Neurology, 23, 658-664.
  • Beschin, N., Robertson, I. H. (1997). Personal versus extrapersonal neglect: a group study of their dissociation using a reliable clinical test. Cortex. 33, 379-384.
  • Brunila, T., Jalas, M., Lindell, J.A., Tenovuo, O., Hamalainen, H. The two part picture in detection of visuospatial neglect. Clin Neuropsychol 2003;17:45-53.
  • Cassidy, T.P., Bruce, D.W., Lewis, S., & Gray, S.G. (1999). The association of visual field deficits and visuospatial neglect in acute right hemisphere stroke patients. Age Ageing, 28, 257-260
  • Diller, L., Ben-Yishay, Y., Gerstman, L. J., Goodin, R., Gordon, W., Weinberg, J. (1974). Studies in scanning behavior in hemiplegia. Rehabilitation Monograph No. 50, Studies in cognition and rehabilitation in hemiplegia. New York: New York University Medical Center, Institute of Rehabilitation Medicine.
  • Goodenough, F. L. (1926). The measurement of intelligence by drawing. New York: World Books.
  • Halligan, P., Cockburn, J., Wilson, B. (1991). The Behavioural Assessment of Visual Neglect. Neuropsychological Rehabilitation 1, 5-32.
  • Hartman-Maeir, A., Katz, N. (1995). Validity of the Behavioral Inattention Test: relationship with functional tasks. Am J Occup Therapy, 49, 507-516.
  • Holbrook, M., Skilbeck, C. E. (1983). An activities index for use with stroke patients. Age and Ageing, 12(2), 166-170.
  • Jehkonen, M., Ahonen, J.P., Dastidar, P., et al. (2000). Visual neglect as a predictor of functional outcome one year after stroke. Acta Neurol Scand, 101, 195-201.
  • Mahoney, F. I., Barthel, D. W. (1965). Functional evaluation: The Barthel Index. Md State Med J, 14, 61-5.
  • Menon, A., Korner-Bitensky, N. (2004). Evaluating unilateral spatial neglect post stroke: working your way through the maze of assessment choices. Top Stroke Rehabil 11, 41-66.
  • Zoccolotti, P., Antonucci, G., Judica, A. (1992). Psychometric characteristics of two semi-structured scales for the functional evaluation of hemi-inattention in extrapersonal and personal space. Neuropsychological Rehabilitation, 2, 179-191.
  • Whiting, S. & Lincoln, N. (1980). An A.D.L. assessment for stroke patients. British Journal of Occupational Therapy, 43, 44-46.
  • Wilson, B., Cockburn, J., Halligan, P. (1987) Development of a behavioral test of visuospatial neglect. Arch Phys Med Rehabil 68, 98-102.