Disability Assessment Scale (DAS)

Résumé

Une revue de littérature a été menée pour identifier toutes les publications pertinentes sur les propriétés psychométriques de la Disability Assessment Scale lorsqu’elle est utilisée avec des patients ayant subi un AVC. Seulement une étude a été identifiée. Des études supplémentaires sont nécessaires avant de tirer des conclusions définitives concernant la fidélité et la validité de la DAS afin de l’utiliser avec les patients ayant subi un AVC.

Effets plancher/plafond

Aucune étude examinant les effets plancher/plafond de la DAS n’a été identifiée.

Fidélité

Cohérence interne :
Aucune étude n’a examiné la cohérence interne de la DAS.

Intra-juge :
Brashear et al. (2002) ont étudié la fidélité intra-juge de la DAS auprès de 9 patients avec de la spasticité à la suite d’un AVC. Tous les patients ont été évalués à deux reprises au cours de la même journée par 10 évaluateurs formés. La fidélité intra-juge, telle que calculée par des scores kappa pondérés globaux, allait d’adéquate à excellente (k = 0,520 ; 0,530 ; 0,775 ; et 0,776, respectivement pour l’hygiène, l’habillage, la position du membre et la douleur).

Inter-juges :
Brashear et al. (2002) ont étudié la fidélité inter-juges de la DAS auprès de 9 patients avec de la spasticité à la suite d’un AVC. Tous les patients ont été évalués à deux reprises dans la même journée (dans un intervalle d’au moins une heure) par 10 évaluateurs formés. La fidélité inter-juges, tel que calculée par le Kendall’s W, allait d’adéquate à excellente (Kendall’s W = 0,494 ; 0,557; 0,626 ; et 0,772, respectivement pour l’habillage, la position du membre, l’hygiène et la douleur).

Test-retest :
Aucune étude n’a examiné la fidélité test-retest de la DAS.

Validité

Contenu :
Aucune étude n’a examiné la validité de contenu de la DAS.

Critère :
Concourante :
Aucune étude n’a examiné la validité concourante de la DAS.

Prédictive :
Aucune étude n’a examiné la validité prédictive de la DAS.

Construit :
Convergente/Discriminante :
Aucune étude n’a examiné la validité convergente/discriminante de la DAS.

Groupes connus :
Aucune étude n’a examiné la validité des groupes connus de la DAS.

Sensibilité/Spécificité :
Aucune étude n’a examiné la sensibilité/spécificité de la DAS.

Sensibilité au changement

Brashear et al. (2002) ont étudié l’effet de la toxine botulinique de type A sur la spasticité du fléchisseur du bras auprès de 126 patients ayant subi un AVC, et ce, sur une période de 12 semaines. La DAS a été administrée avant l’intervention et à 4, 6, 8 et 12 semaines. Bien que la sensibilité au changement de la DAS n’ait pas été formellement évaluée dans cette étude, l’échelle a été suffisamment sensible pour détecter une amélioration dans le fonctionnement à la suite d’un traitement de botox.

Références
  • Brashear, A., Gordon, M.F., Elovic, E., Kassicieh, V.D., Marciniak, C., Do, M., Lee, C-H, Jenkins, S. et al. (2002). Intramuscular injection of botulinum toxin for the treatment of wrist and finger spasticity after a stroke. New England Journal of Medicine, 347(6), 395-400.
  • Brashear, A., Zafonte, R., Corcoran, M., Galvez-Jimenez, N., Gracies, J-M., Gordon, M.F., et al. (2002). Inter- and Intrarater reliability of the Ashworth Scale and the Disability Assessment Scale in patients with upper-limb poststroke spasticity. Archives of Physical Medicine Rehabilitation, 83, 1349-1351.