L’histoire de Jacques (Symptômes du côté gauche du corps)

Hier, Jacques a fait un AVC. Il présente une faiblesse musculaire dans son bras gauche ainsi qu’une faiblesse à la jambe gauche. Aujourd’hui, lors de votre visite, Jacques est assis dans son lit, mais il ne semble pas vous remarquer lorsque vous marchez à sa gauche dans la chambre. L’infirmière a mentionné qu’un thérapeute l’évaluera bientôt pour déterminer si ce manque d’attention du côté gauche pourrait être une forme d’héminégligence. De plus, Jacques semble confus au sujet de l’endroit où il se trouve et de la raison pour laquelle il s’y trouve. Pendant votre conversation, Jacques est capable de parler et il vous comprend. À une occasion, il s’est levé du lit pour s’asseoir sur une chaise et l’infirmière a dû faire beaucoup d’efforts pour l’assister. De plus, Jacques doit absolument s’appuyer sur l’accoudoir parce qu’il est incapable de maintenir son équilibre assis. L’infirmière vous mentionne qu’il est très important de veiller à bien positionner Jacques dans le lit et sur la chaise afin d’éviter une subluxation de son épaule et l’apparition de douleur. Comme proche, vous pouvez vous sentir préoccupé par Jacques et son rétablissement à la suite de l’AVC.

Qu'est-ce qu'un accident vasculaire cérébral AVC?

Un accident vasculaire cérébral [AVC] est une blessure soudaine au cerveau. Un AVC peut être causé par un saignement incontrôlé dans le cerveau ou par un caillot qui bloque la circulation du sang dans le cerveau. Dans les deux cas, l’apport en oxygène est limité dans la région du cerveau atteinte par l’AVC, ce qui provoque la détérioration ou la mort des cellules cérébrales de cette région. Les impacts d’un AVC dépendent de la région du cerveau qui a été atteinte et de l’ampleur des dommages causés au cerveau.

video Watch this video

Cliquez ici pour visiter le site de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC afin d’obtenir plus d’informations au sujet des causes, des types, des symptômes et des séquelles d’un AVC.

Pourquoi une faiblesse au niveau d’un bras est-elle associée à un AVC?

Des dommages subis d’un côté du cerveau entraînent des difficultés de mouvements du côté opposé du corps. Ainsi, une personne qui a subi un AVC du côté gauche de son cerveau pourrait avoir de la difficulté à bouger le côté droit de son corps. Plusieurs personnes qui ont subi un AVC ressentent une faiblesse musculaire [hémiparésie] ou encore une paralysie [hémiplégie] d’un côté de leur corps. Ceci affecte leur capacité à utiliser leur bras de ce côté du corps.  Une faiblesse musculaire ou une paralysie peut rendre difficile la réalisation des activités quotidiennes.

Dans les premières étapes de la réadaptation, certaines thérapies se sont montrées efficaces pour améliorer la faiblesse musculaire au niveau du bras.

Il s’agit de :

La thérapie par contrainte induite

L’entraînement orienté sur la tâche [membre supérieur]

La stimulation magnétique transcrânienne répétée [SMTr]

La stimulation électrique fonctionnelle [SEF] pour l’épaule hémiplégique ou le membre supérieur

Pourquoi une faiblesse au niveau de la jambe est-elle associée à un AVC?

Des dommages subis d’un côté du cerveau entraînent des difficultés de mouvements du côté opposé du corps. Ainsi, une personne qui a subi un AVC du côté gauche de son cerveau pourrait avoir de la difficulté à bouger le côté droit de son corps. Plusieurs personnes qui ont subi un AVC ressentent une faiblesse musculaire [hémiparésie] ou encore une paralysie [hémiplégie] d’un côté de leur corps. Ceci affecte leur capacité à utiliser leur jambe de ce côté du corps. Une faiblesse musculaire ou une paralysie peut rendre difficile la réalisation des activités quotidiennes.

Dans les premières étapes de la réadaptation, certaines thérapies se sont montrées efficaces pour améliorer la faiblesse au niveau d’une jambe.

Il s’agit de :

La stimulation électrique fonctionnelle [SEF]

Le renforcement musculaire

Qu'est-ce l’héminégligence et pourquoi est-elle associée à un AVC?

L’héminégligence est une tendance à négliger les objets situés d’un côté du corps. La personne atteinte peut sembler négliger un côté de son corps ou encore avoir de la difficulté à voir les objets situés d’un côté de son corps. Il s’agit d’une séquelle commune à la suite d’un AVC. Cependant, elle est plus fréquente chez les personnes qui ont subi un AVC du côté droit de leur cerveau. Un AVC localisé d’un côté du cerveau entraîne une héminégligence du côté opposé du corps. Ainsi, une personne qui a subi un AVC du côté droit de son cerveau pourrait avoir tendance à ignorer ou à négliger les objets situés dans la partie gauche de son champ de vision. De plus, une personne avec une paralysie du côté gauche pourra également avoir tendance à négliger les objets situés à sa gauche. Cette condition peut être traitée.

Cliquez ici afin d’obtenir plus d’informations sur l’héminégligence.

Pourquoi les problèmes d'équilibre sont-ils associés à un AVC?

Un AVC peut affecter l’équilibre lorsque les systèmes du corps et certaines régions du cerveau qui en sont responsables sont endommagés. L’hémiparésie, les atteintes perceptuelles, l’héminégligence ou encore les effets secondaires des médicaments peuvent également affecter l’équilibre à la suite d’un AVC. De plus, certaines personnes peuvent ressentir des vertiges ou une instabilité en position debout. Certaines personnes peuvent éprouver de la difficulté à garder leur équilibre en position assise, debout et à la marche. Ces personnes peuvent être à risque de chutes et auront besoin d’assistance pour effectuer un transfert d’une position à une autre [par exemple pour passer du lit à une chaise]. Un professionnel de la santé recommandera un positionnement spécifique afin d’assurer la sécurité des personnes qui présentent un problème d’équilibre. Dans certains cas, des aides techniques seront proposées pour faciliter les transferts d’une position à une autre.

Un professionnel de la santé pourra mettre en place un entraînement spécifique afin d’améliorer l’équilibre.

Qu’est-ce qu’une subluxation de l'épaule et pourquoi est-elle associée à un AVC?

Une subluxation de l’épaule se produit lorsque l’os du bras [appelé l’humérus] se sépare de la cavité de l’épaule. La subluxation est commune chez les personnes qui présentent une hémiplégie à la suite d’un AVC. Une subluxation de l’épaule peut être très douloureuse et peut diminuer la capacité de mouvement du bras. La stimulation électrique fonctionnelle [FES] peut être utilisée pour la traiter. Il est également très important d’encourager une position sécuritaire et confortable du corps et du membre supérieur.

Qu’est-ce que la cognition et pourquoi est-elle associée à un AVC?

La cognition regroupe les processus mentaux tels que la mémoire, l’orientation, la perception, le raisonnement et le jugement. Un AVC peut endommager certaines parties du cerveau responsables de la cognition. Des difficultés au niveau de la réflexion, de l’attention, de l’apprentissage, du jugement et de la mémoire peuvent s’en suivre. Certaines personnes semblent désorientées ou facilement confuses. Elles peuvent éprouver des difficultés à comprendre ou à retenir des informations. Cette situation peut générer beaucoup de frustrations en plus d’influencer les relations et la récupération à la suite d’un AVC.

Et la famille, les proches?

Un AVC est un événement stressant pour la personne et ses proches. Une bonne connaissance de l’AVC peut aider les membres de la famille et les proches à traverser cette période difficile et mieux soutenir la personne atteinte. Plusieurs types de ressources sont disponibles. Les informations écrites, les groupes de soutien et d’informations ainsi que les professionnels de la santé peuvent tous être utiles pour accompagner les personnes qui ont subi un AVC et leurs proches.